Isolation des parois verticales

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation des parois verticales EN DOUBLE CLOISON

(en construction)

 

 

Pour les épaisseurs des panneaux voire notre épaisseurs conseillées

(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).

•Le liège est collé grâce à des plots adhésifs.

•Ses plots doivent impérativement être collés puis maintenus sous pression durant un court

moment ( temps de prise de la colle).

•Cette pression s’exerce en mettant des petits coups de marteau sur une planche qu’on

pose sur le panneau (pour étaler l’impact) ; cela devrait éviter les bosses.

•Ne pas utiliser de marteau directement sur le panneau.

•L’usage de plots va permettre l’existence d’un espace vide entre le liège et la cloison. Cet

espace devrait favoriser une ventilation et le séchage de la colle.

•Cet espace est de 5mm environ.

•Les plots sont à une distance de 30 cm les uns des autres (très peu de consommation de

colle avec ce procédé)

 

 

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation de parois verticales avec revêtement de tissu. (en rénovation)

 

Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées (tient

compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).

•Le liège est collé grâce à des plots adhésifs.

•Ses plots doivent impérativement être collés puis maintenus sous pression durant un court

moment (temps de prise de la colle).

•Cette pression s’exerce en mettant des petits coups de marteau sur une planche (pour

étaler l’impact) qu’on pose sur le panneau ; cela devrait éviter les bosses.

•Ne pas utiliser de marteau directement sur le panneau.

•L’usage de plots va permettre l’existence d’un espace vide entre le liège et la cloison. Cet

espace devrait favoriser une ventilation et le séchage de la colle.

•Cet espace est de 5mm environ.

•Les plots sont à une distance de 30 cm les uns des autres (très peu de consommation de

colle avec ce procédé).

•Le liège n’étant pas recouvert d’une seconde cloison, il peut être masqué par un enduit ou

de la toile à peindre (isolation de l’intérieur).

•L’utilisation du tissu nécessite la mise en place de baguettes (épaisseur de 15 mm) plus

longues que l’épaisseur du liège (débordant ainsi d’environ 5 mm).

•Ces baguettes vont servir à tendre le tissu et à l’agrafer sans pour autant qu’il ne touche le liège.

 

 

 

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation des parois verticales à CLOISON SIMPLE.

(rénovation ou construction)

 

 

Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées

(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).

•Le liège est collé grâce à des plots adhésifs.

•Ses plots doivent impérativement être collés puis maintenus sous pression durant un

court moment ( temps de prise de la colle).

•Cette pression s’exerce en mettant des petits coups de marteau sur une planche (pour

étaler l’impact) qu’on pose sur le panneau ; cela devrait éviter les bosses.

•Ne pas utiliser de marteau directement sur le panneau.

•L’usage de plots va permettre l’existence d’un espace vide entre le liège et la cloison.

Cet espace devrait favoriser une ventilation et le séchage de la colle.

•Cet espace est de 5mm environ.

•Les plots sont à une distance de 30 cm les uns des autres (très peu de consommation

de colle avec ce procédé).

•Le liège n’étant pas recouvert d’une seconde cloison, il peut être masqué par un enduit

ou de la toile à peindre quand cette isolation se fait de l’intérieur.

 

 

 

Le schéma ci-dessous, montre une ISOLATION DE L’EXTERIEUR

 

 

Les panneaux utilisés pour ce type d’isolation ont une épaisseur de 80 mm en

général.

•ls sont joints les uns aux autres (pour éviter les ponts thermiques).

•La pose croisée ou en quinconce de panneaux 2 x 40 mm est encore plus efficace contre

les ponts thermiques.

•Le liège demeure encore l’un des meilleurs isolant en extérieur.