Isolation des combles et toitures

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation des TOITURES DE TERRASSES

(dalle de béton)

Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées
(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).
•Le liège est collé grâce à des plots adhésifs d’un cm d’épaisseur (espace d’étanchéité).
•Ses plots doivent impérativement être collés puis maintenus sous pression durant un
court moment (temps de prise de la colle).
•Cette pression s’exerce en mettant des petits coups de marteau sur une planche (pour
étaler l’impact) qu’on pose sur le panneau ; cela devrait éviter les bosses.
•Ne pas utiliser de marteau directement sur le panneau.
Les plots sont à une distance de 30 cm les uns des autres (très peu de consommation de
colle avec ce procédé).
__On place une couche de 3cm de sable au-dessus du liège.
__On utilise généralement des plaques de 3 à 6 cm qu’on croise pour éviter les ponts
thermiques.

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation des COMBLES HABITABLES

Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées
(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).
•Le liège est cloué à l’aide de pointe, vissé, collé sur le bois ou calés entre les chevrons
en bois.
•Pour ces combles habités, on ajoute un revêtement de peinture, enduit ou plâtre pour ne
pas laisser le liège à nu.

Le schéma ci-dessous, explique brièvement l’isolation des COMBLES UTILISES NON CHAUFFES

(stockage, grenier, etc)

•Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées
(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).
•Le liège est callé mécaniquement entre les chevrons.

•On peut ajouter des panneaux de fine épaisseur au liège déjà callé entre les chevrons

  (comme seconde couche de liège croisé) afin d’éviter les ponts thermiques.
•Ce liège serait simplement sous le plancher des combles.
Ce schéma explique brièvement l’isolation des COMBLES PERDUS
  •Pour les épaisseurs des panneaux voire épaisseurs conseillées
(tient compte du lieu, de la hauteur et du type de chauffage de l’habitation).
•Le liège est cloué ou vissé sur les chevrons par des pointes, clous ou vis.
•Aucun revêtement n’est nécessaire et le liège peut-être à nu puisque ce sont des
combles non utilisés.